FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Pour Nike, «l’Iran se méprend»

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après la polémique déclenchée par la décision de l’équipementier sportif, sponsor officiel de la Coupe de Monde de football 2018 qui se tient actuellement à Moscou, de ne pas fournir de chaussures à l’équipe d’Iran, le groupe américain a réagit ce dimanche. «  L’Iran se méprend  » déclare Nike dans un communiqué envoyé par e-mail au site américain USA TODAY Sports.
Alors que les Etats-Unis doivent appliquer à nouveau de lourdes sanctions économiques contre l’Iran à partir du mois d’août, Nike a surpris en devançant l’application à l’occasion de ce mois de juin de Coupe du Monde.
Pourtant, dans ses explications fournies au média américain, Nike indique s’est toujours «  conformé à la législation depuis des années  » et que ne pas envoyer de chaussures à crampons aux joueurs de la Team Melli n’était «  pas un choix  ».

L’équipementier embourbé dans le «  bad buzz  »

«  Les sanctions américaines signifient que les compagnies américaines, comme Nike, ne peuvent fournir de chaussures aux joueurs de l’équipe nationale d’Iran en ce moment  », se justifie le groupe.
La décision de Nike n’a pas manqué de déclencher la polémique. Carlos Queiroz, coach de la Team Melli, avait déploré, «  laissez les jouer au football, comme toutes les autres équipes  ».
«  Ce que Nike nous a fait, ça n’est vraiment pas bien  », avait déploré quant à lui, Karim Ansarifard, à la chaîne américaine ESPN.
«  Je tiens à vous dire qu’en tant que footballeur, nous ne mettons pas les problèmes politiques et la diplomatie sur le même plan que le sport  ».
Embourbé dans le «  bad buzz  » malgré lui, Nike a tenté d’expliquer, que n’importe quel joueur est «  libre d’acheter des produits Nike  » et que le groupe équipait 9 joueurs de l’équipe nationale iranienne…qui ne vient pas en Iran. Après sa victoire 1 à 0 contre le Maroc pour son entrée en coupe du monde, l’Iran aura à coeur, ce mercredi, de montrer à nouveau à Nike que l’on peut marquer des points sans ses chaussures…

Fodasun

Cliquez ici pour lire l’article d’USA Today

You might also like