FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

L’Iran va lancer sa propre crypto-monnaie

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Banque Centrale d’Iran va utiliser la technologie de la blockchain ou “monnaie programmable”. Cette monnaie électronique sera valable aussi bien pour les opérations à l’intérieur de l’Iran qu’entre l’Iran et ses alliés. C’est ce qu’a annoncé Aboutaleb Najafi, le PDG d’Informatics Services Corporation, une filiale de la Banque Centrale d’Iran, a expliqué que “la technologie de la blockchain a de nombreuses applications possibles dans de nombreuses filières de l’industrie et des services et, d’ici 2027, 10% du PIB sera transféré via cette technologie”.
“Avec l’aide des banques, du secteur privé et de tous les autres acteurs, nous vouons créer une plateforme blockchain pour le secteur bancaire”, a-t-il précisé à l’agence de presse iranienne Fars News.
Il s’exprimait à l’occasion d’une conférence consacrée à la technologue de la blockchain, et a expliqué, “la blockchain nationale va diminuer le coût des petites transactions financières pour le peuple iranien, et va permettre de mettre en place des circuits financiers entre l’Iran et ses alliés”.
Le pays souhaite ainsi lutter contre les sanctions américaines qui touchent toutes les transactions avec la République Islamique d’Iran décidées par le président américain Donald Trump suite au retrait unilatéral des USA de l’accord nucléaire avec l’Iran, en mai dernier. Ces sanctions sont entrées en vigueur en ce mois d’août.

Crypto-monnaie iranienne

Aboutaleb Najafi estime que la mise en place de cette blockchain domestique va propulser la naissance de la crypto-monnaie iranienne.
“Cette technologie permet d’éliminer le besoin d’un troisième acteur et de pratiquer des transactions directes et qui sont en plus, sécurisées”.
La Banque Centrale d’Iran en mars dernier a interdit l’usage de crypto-monnaies étrangères comme le Bitcoin. L’Iran a ainsi rejoint la liste des nations qui bannissent les crypto-monnaies venus de l’étranger, à l’image du Pakistan et de l’Inde.
Des dizaines de pays tels que la Russie, la Chine, ou Singapour ont déjà développé leur propre monnaies digitales, répondant aussi au besoin d’anonymat des consommateurs, mais également à celui de l’efficacité.

Fodasun

You might also like