FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

L’Arménie et l’Iran nouent des alliances sur plusieurs plans

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ces 27 et 28 février, le Premier ministre de l’Arménie, Nikol Pashinya, était en Iran où il a été reçu durant deux jours par les plus hautes autorités iraniennes à commencer le Guide Suprême, Ali Khamenei et le président, Hassan Rohani. Lors de l’accueil par le président iranien, les observateurs n’ont pas manqué de noter la présence de Javad Zarif, le ministre des Affaires étrangères iranien après sa “vraie fausse” démission qui avait mis l’Iran en émois durant deux jours.
Les deux pays en ont profité pour signer plusieurs protocoles d’accord sur les plans économiques, mais également stratégique. Le Premier ministre arménien cherche à nouer des alliances sur le plan régional et a effectué un grand pas vers l’Iran durant cette visite remarquée.
La rencontre entre le Premier ministre cet le Président iranien Hassan Rouhani s’est tenue au palais de Sa’dābād de la République islamique d’Iran.
«Soyez le bienvenu en Iran! Je vous félicite pour les changements survenus en Arménie, qui étaient l’expression de la volonté du peuple. Nos relations historiques ont toujours été amicales et nous voulons renforcer et développer ces relations. L’Iran veut toujours avoir de bonnes relations avec ses voisins, en particulier avec l’Arménie, et les maintenir. Je suis convaincu que votre visite en Iran contribuera au renforcement des relations bilatérales sur les plans politique, économique et humanitaire», a déclaré le président Rohani.

“Des changements importants sont en cours en Arménie”

«L’Iran et l’Arménie sont proches non seulement sur le plan géographique, mais aussi sur le plan de leurs liens d’amitié et nous avons eu maintes fois l’occasion de souligner leur importance. Des changements importants sont en cours en Arménie, qui sont des processus complètement nationaux et aucune force externe n’a été impliquée dans ces processus. C’est un point de principe dans la compréhension des processus. Je suis persuadé que de nouvelles opportunités se sont ouvertes dans nos relations et que nous avons la volonté politique de les mettre en œuvre», a noté Nikol Pashinyan.

Le Chef du gouvernement arménien quant à lui a souligné qu’il se rendait en Iran pour la troisième fois: pour la première fois en tant que journaliste, pour la deuxième fois en tant que député, pour la troisième fois en tant que Premier ministre.

«Cela renforce également notre attitude amicale envers l’Iran. Au cours de notre entretien privé, nous avons discuté de questions importantes et j’espère que lors de cette visite, nous serons en mesure de résoudre certains de ces problèmes», a déclaré le Premier ministre.
Le protocole d’entente de coopérations a été encré entre l’Organisation nationale du standard d’Iran et le ministère arménien du Développement économique et de l’Investissement, et le document de coopération mixte a été signé entre le Conseil supérieur de la zone libre-échange, industrielle et spéciale économique d’Iran et le même ministère arménien.

Téhéran également fait savoir qu’il est prêt à transférer le savoir-faire et des services en matière de technologies de l’information et de la communication (TIC) à Erevan, a déclaré le président iranien Hassan Rohani mercredi.

Le Premier ministre arménien et le Président iranien ont estimé que la construction de la troisième ligne de la transmission électrique de 400 kV entre l’Iran et l’Arménie est également l’un des programmes les plus importants de l’ordre du jour économique bilatéral qui permettra d’accroître le volume des échanges d’électricité et de gaz entre les deux pays, contribuant ainsi au développement des relations économiques et au développement de la coopération régionale dans ce domaine.

Les parties ont également attaché une grande importance à la mise en œuvre du plan hydroélectrique de Meghri et ont convenu de mettre en œuvre des mesures concrètes dans cette direction dans un proche avenir.

“Intensification des relations commerciales et économiques”

Du point de vue de l’intensification des relations commerciales et économiques bilatérales et régionales, les parties ont souligné qu’il importe de ratifier l’accord conclu entre l’Union économique eurasienne et l’Iran par les parlements. Nikol Pashinyan et Hassan Rouhani se sont déclarés convaincus que l’accord créerait de nouvelles possibilités de renforcement des relations commerciales et économiques entre les deux pays. Ils ont exprimé l’opinion selon laquelle lorsque l’accord entrera pleinement en vigueur, il sera utile d’organiser une exposition-vente de produits arméniens et iraniens à Erevan et à Téhéran, ainsi qu’un forum d’entreprises.

L’une des principales sphères de la coopération entre l’Arménie et l’Iran a été considérée l’élaboration de corridors de transport internationaux, la participation éventuelle de la partie iranienne à la construction de tronçons distincts du programme de corridors routiers Nord-Sud.
Nikol Pashinyan a souligné que la coopération arméno-iranienne favorise la paix et la stabilité dans la région et a ajouté que l’Arménie apprécie hautement la position équilibrée de l’Iran sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh.

Nikol Pashinyan et Hassan Rouhani était du même avis que le règlement global et durable du conflit du Haut-Karabakh n’est possible que de manière pacifique, dans le format du groupe de Minsk de l’OSCE.

Fodasun

You might also like