FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, l’Iran propose de jouer “un rôle constructif”

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors qu’un conflit s’est déclenché à ses portes, l’Iran, par la voix de son président, Hassan Rohani, s’est déclaré “préoccupé” par le conflit qui affecte actuellement la région du Haut-Karabakh, où s’opposent maintenant depuis plusieurs jours l’armée azerbaïdjanaise et l’armée arménienne dans le cadre de violents combats.
“La guerre et le conflit ne sont pas un bon moyen de résoudre les problèmes et les différends ne peuvent que compliquer la situation”, a déclaré Hassan Rohani, à propos de cette région contestée qui appartient officiellement à l’Azerbaïdjan mais est peuplée majoritairement d’habitants d’origine arménienne.
Selon l’IRNA, le président Hassan Rohani s’est entretenu ce mercredi 30 septembre par téléphone avec le Premier ministre arménien, Nikol Pashinyan.

Les minorités des deux pays sont très présentes en Iran

Soulignant “l’importance de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans la région”, le président iranien a insisté auprès de son interlocuteur arménien, “notre région ne peut plus supporter l’instabilité et une nouvelle guerre”.
Faisant référence aux divergences de longue date entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan sur le conflit du Haut-Karabakh et la nécessité d’une solution à la crise dans le cadre du droit international et du respect de l’intégrité territoriale, Hassan Rohani a déclaré : “Il est important pour nous d’arrêter ces conflits et nous nous attendons à ce que les deux pays voisins agisse dans ce sens avec tact et retenue”.
L’Iran entretient traditionnellement de bonnes relations à la fois avec l’Arménie et l’Azerbaïdjan, dont les deux diasporas sont très présentes via les minorités en Iran.

Fodasun

You might also like