FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

L’accord sur le nucléaire au coeur d’un appel entre Londres et Téhéran

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors que l’après-Trump semble se dessiner, les contacts entre les Européens et l’Iran se multiplient, avec la perspective d’une entrée du démocrate Joe Biden à la Maison Blanche en janvier prochain et un possible retour des Américains dans l’accord sur le nucléaire.
Ce lundi 16 novembre 2020, Mohammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne et Dominic Raab, son homologue britannique, ont échangé au téléphone.
L’appel entre Londres et Téhéran a été largement dédié à l’accord sur le nucléaire, dont le Royaume-Uni est signataire, comme la France et l’Allemagne, ainsi que l’Union Européenne, la Russie et la Chine.
En mai 2018, Donald Trump avait claqué la porte en sortant les Etats-Unis de cet accord international avec l’Iran, signé en juillet 2015 à Vienne, sous l’ère de Barack Obama, dont le futur locataire de la Maison Blanche, Joe Biden, était le Vice-président.

Un marché potentiel de 82 millions d’habitants

Le retour des Etats-Unis dans l’accord signerait la levée des sanctions économiques qui frappent l’Iran et sont frein aux investisseurs étrangers, menacés de lourdes pénalités financières par les Américains. Les Européens, qui avaient profité de l’ouverture de l’Iran, avant de renoncer face aux pressions US, sont très intéressés par un marché potentiel de 82 millions d’habitants et une population jeune et très éduquée.
Les deux hauts diplomates se sont également penchés sur divers sujets d’intérêt commun, y compris les relations bilatérales et certaines questions humanitaires.

Fodasun

You might also like