FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Le Louvre à Téhéran, visite en vidéo

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Figaro s’est invité à l’inauguration “Le Louvre à Téhéran” ce 5 mars, dans le sillage de Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères. Retour sur l’inauguration de cette première pour un musée occidental en Iran, depuis des années.

Le Louvre s’exporte à Téhéran en cinquante chefs-d’œuvre

Par Le figaro.fr et AFP agence Mis à jour le 06/03/2018 à 11h23 | Publié le 06/03/2018 à 11h03

Une exposition inédite s’ouvre au public ce mardi au Musée national d’Iran, dans le centre de la capitale. Elle comprend une sélection de trésors du musée français, acheminée depuis l’Hexagone en avion-cargo, dont un sphinx égyptien vieux de 2 400 ans ou un dessin de Rembrandt.

Il s’agit de la première exposition majeure d’un musée occidental en Iran depuis des années. Un sphinx égyptien de 2 400 ans, un buste de l’empereur romain Marc Aurèle, un dessin de Rembrandt ou un paysage du peintre français Corot: le Louvre dévoile à Téhéran une cinquantaine de «trésors» pour une exposition inédite. La Joconde, dont la question du prêt se repose depuis quelques semaines, n’est pas du voyage.
C’est la première fois qu’un grand musée occidental offre au public iranien une telle variété de chefs-d’œuvre. L’événement traduit la volonté de la France de renforcer les liens historiques qui l’unissent à l’Iran en dépit de la passe difficile que traversent les relations entre les deux pays, sur fond de dissensions relatives à des questions politiques et sécuritaires.
L’exposition qui se tient au Musée national d’Iran, dans le centre de Téhéran, a été inaugurée lundi 5 mars en présence du ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, et en l’absence de son homologue iranien Mohammad Javad Zarif dont la présence était attendue. Elle doit ouvrir ses portes au public ce mardi matin.

«Amener le Louvre aux Iraniens»

«Je constate la force du dialogue culturel qui rassemble la France et l’Iran et j’y crois beaucoup. Dans l’océan parfois tumultueux des relations internationales, la diplomatie culturelle est un phare que nous devons ensemble entretenir», a déclaré Jean-Yves Le Drian. «C’est aussi de politique étrangère qu’il s’agit tant la diplomatie culturelle joue un rôle central dans les liens que nous entretenons», a-t-il ajouté. Les pièces ont été acheminées de France en Iran par avion-cargo.

Cliquez ici pour lire la suite de l’article payant sur le site du Figaro

You might also like