FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Google rend hommage à l’Iran et au poète Avicenne

117

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le géant mondial des moteurs de recherche sur Internet a changé son logo, le temps d’une journée, pour rendre hommage au poète persan internationalement connu, ce mardi 7 août 2018.
Le peuple iranien est fier d’Avicenne pour son héritage aussi bien dans le domaine de la médecine que dans celui de la philosophie.
A l’heure actuelle, 400 ouvrages écrit par l’éminent scientifique sont disponibles dont 240  numériquement via Google.
Les recherches historiques ont démontré qu’Avicenne est né en 980 à Afshéna, près de Boukhara, dans la province du Grand Khorasan devenu aujourd’hui l’Ouzbékistan. Il est mort en 1037, en Oran dans la ville d’Hamadan. Ses écrits sont connus bien au delà de l’Iran notamment car il utilisait principalement l’arabe littéraire.
Durant sa vie de scientifique, il s’intéresse à des domaines aussi pointus et variés que l’astronomie, l’alchimie ou encore la psychologie. Il a laissé derrière lui une littérature tout aussi diversifiée.
Ses disciples l’appelaient «  Cheikh el-Raïs  », prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence.

Une référence aussi dans le monde de la médecine

Son œuvre la plus connue est la riche encyclopédie médicale, Qanûn (pour Canon de la Médecine) ainsi que ses deux encyclopédies scientifiques al Shifa (De la guérison [de l’âme]) et Danesh Nâma (livre de science). Qanûn est constitué de cinq volumes, utilisés comme la référence médicale dans le monde islamique, mais également en Europe jusqu’au 17e siècle.
Alors que son œuvre médicale conserve un indéniable intérêt sur le plan historique, malgré les progrès de la médecine, Avicenne reste beaucoup étudié sur le plan philosophique, qu’on situe quelque part entre la pensée orientale et occidentale, avec ses particularismes persans. L’islam iranien du 19e siècle a beaucoup puisé dans cette philosophie. La philosophie d’Avicenne continue d’être étudiée de nos jours également sur le plan de l’épistémologie, mais également des sciences cognitives.
Avicenne est mort à 58 ans. Le 7 août 2018 correspondait aux 1038 ans de la mort de celui que l’on connait aussi sous le nom d’Ibn Sina dans le monde arabe.

Fodasun

You might also like