FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Rohani en Irak pour étendre les liens avec l’Iran

9

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La première visite officielle de Hassan Rohani en tant que président de l’Iran démarre ce lundi 11 mars 2018 pour trois jours en Irak. Ce dimanche, c’est son ministre des Affaires étrangères, Javad Zarif, qui était à Baghdad pour préparer cette visite de la plus haute importance pour l’Iran et l’Irak et hautement symbolique pour ceux qui se souviennent que l’Iran et l’Irak se sont livrés une guerre farouche entre 1980 et 1988. Mais l’époque a changé et depuis, Saddam Hussein a été renversé e, la région a notamment été le théâtre d’une guerre, contre Daech cette fois, menée du même front par l’Irak et l’Iran contre l’organisation terroriste qui a frappé les deux pays, ainsi que la Syrie voisine.
Cette visite intervient dans un contexte de rapprochement effectué entre les deux voisins depuis de longues années.
Et c’est toutes les grandes personnalités irakiennes qu’Hassan Rohani va rencontrer durant ses trois jours de visite officielle en Mésopotamie.
Au programme de Hassan Rohani est prévu le président Irakien, Barham Saleh, ainsi que le Premier ministre irakien, Adil Abdul-Mahdi.
Le président iranien doit aussi rencontrer la plus haute autorité religieuse du clergé chiite irakien, l’Ayatollah Ali Sistani. Le rencontre sera elle aussi d’importance, Sistani, bien que n’exerçant pas de fonction politique officielle, sa condition de religieux lui interdit. Mais ses avis sont très écoutés en Irak.

Un nouvel élan dans les relations Iran-Irak

Outre les aspects politiques et religieux, la visite du président Rohani s’inscrit aussi dans un contexte régional particulier. Juste avant de quitter Téhéran, le président iranien a expliqué aux journalistes que les relations entre l’Iran et l’Irak n’étaient pas à mettre sur le même plan que les relations entre Baghdad et les forces “d’occupation” américaines en Irak. Il ajouté, “les Américains sont dépités par cette région, les bombes qu’ils ont largué au dessus sur les peuples d’Irak, de Syrie et d’autres pays ne seront pas oubliées alors que dans le même temps, la fraternité dont à fait preuve l’Iran avec ces pays ne seront jamais oubliées”.
La coopération sécuritaire entre les deux pays, dans la guerre contre Daech en Irak et en Syrie seront également évoqués par les deux présidents qui collaborent de manière stratégique contre cette organisation qui a également frappé en Iran à travers des attentats.

Important volet économique

Autre gros dossier durant cette visite, les relations économiques entre les deux pays, dans un contexte de sanctions imposées par les Etats-Unis sur l’Iran et les pays qui veulent continuer à commercer avec le pays, malgré la décision américaine. Des injonctions qui font face à une réalité économique pour le coup très éloignée puisque dans les faits, l’Iran est le premier partenaire économique de l’Irak.
Les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint les 10 milliards de dollars, principalement des produits iraniens exportés vers l’Irak. Les deux pays ont affiché l’objectif de poursuivre ce développement malgré les pressions US. Ils souhaitent porter les échanges à 20 milliards de dollars d’ici deux ans.
La visite de Rohani en Irak fait suite à un autre déplacement remarqué durant les dernières semaines, celui de Bachar el-Assad, le président de le République Arabe Syrienne, à Téhéran.
Ainsi l’Iran conforte sa place comme partenaire stratégique des deux pays dans le cadre de sa stratégie régionale de consolidation

Fodasun

You might also like