FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Fooball, l’équipe nationale ne peut pas se payer un sélectionneur à cause des sanctions US

6

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Fédération iranienne de football a toutes les peines du monde à recruter le successeur de Carlos Queiroz. Le Portugais a quitté son poste de sélectionneur de la “Team Melli”, surnom de l’équipe nationale de football d’Iran.
Ce départ fait suite aux sanctions économiques imposées par les Etats-Unis dans le cadre de leur départ de l’accord sur le nucléaire. C’est en tous l’accusation portée ce mercredi 4 mars 2019 par le ministre des Sports iranien, Massus Soltani.

Pas de candidats assez qualifié

Dans la foulée des sanctions américaines qui frappent l’économie iranienne, e taux de change par rapport au Rial, la monnaie iranienne, a presque quadruplé. Un entraîneur étranger coûte aujourd’hui beaucoup plus cher qu’auparavant. L’Iran ne dispose pas actuellement de cet argent, affirme Mehdi Tadsch, président de la fédération iranienne de football (FFI).
La fédération juge que l’Iran n’a pas de candidats assez qualifié pour prendre la suite de Carlos Queiroz. Il a dirigé l’Iran du 4 avril 2011 au 31 janvier 2019 et dirige aujourd’hui la sélection de Colombie depuis le 7 février 2019.

Fodasun

You might also like