FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Le père de Boris Johnson pense que son fils peut “construire des ponts” avec l’Iran

12

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Juste après la victoire de Boris Johnson sur son concurrent Jeremy Hunt dans la course à la tête du parti conservateur, Stanley Johnson, lui aussi élu du parti, a accordé une interview à la chaîne nationale iranienne Press TV. Ce alors que son fils était en train de prendre officiellement ses fonctions de Premier ministre de la Grande-Bretagne, à la suite de Theresa May. Le père de Boris Johnson s’est montré très confiant dans le rôle que peut jouer son fils dans la résolution des tensions dans le Golfe d’Hormuz, alors que les deux pays, l’Iran et l’Angleterre, retiennent chacun un tanker appartenant à l’autre et qu’une crise diplomatique est née.

Des racines turques

Stanley Johnson estime que son fils est justement capable de “construire des ponts avec l’Iran”, d’autant qu’il a pointé le fait que Boris connaissait bien l’histoire de l’Iran et que pour lui, ce pays lui évoquait les grands rois perses tel que “Darius et Xerxès. Cela signifie beaucoup pour lui”.
Interrogé par les journalistes iraniens pour savoir si son fils pouvait jouer un rôle positif pour résoudre cette crise, ll a répondu de façon très directe, “Je pense que la meilleure chose à faire, c’est que nous relâchions votre bateau et vous, le nôtre. Aussi simple que ça”.
Pour la petite histoire, Boris Johnson a des racines familiales dans un pays voisin de l’Iran, la Turquie, où son grand-père, Ali Kemal, fut ministre de l’Intérieur.

Fodasun

You might also like