FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

L’Iran se fixe une production nationale évaluée à 10 milliards d’euros

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Alors que l’Iran est frappé par des sanctions financières extrêmement lourdes de la part des Etats-Unis, engagé dans une stratégie dite de “pression maximale”, le pays travaille dur pour la contrer.
Ainsi, le pays mise sur sa production nationale et, à cet égard, le ministère de l’Industrie est décidé de donner suite à un objectif économique fixé pour cette année civile iranienne, à savoir, une production nationale de biens et d’équipements dont la valeur a été estimée à plus de 10 milliards d’euros.
Selon le plan établi pour cette année civile iranienne (Mars 2020-Mars 2021), annoncé en même temps qu’un mémorandum signé avec le vice-président pour la Science et la Technologie, le ministère des Sciences, de la Recherche et de la Technologie et le Fonds pour l’innovation et la prospérité, on s’attend à ce que plus de 10 milliards d’euros de marchandises et d’équipements, de fabrication locale, soient produits en Iran sur la période 2021-2022.

“Pas de problème pour répondre aux besoins de la population”

Hossein Modarres Khiabani, chef du ministère iranien de l’Industrie, des Mines et du Commerce, en a profité pour rappeler qu’à cause des sanctions, 1600 articles de marchandises étrangères ont été empêchés d’être importés en Iran, “Dans la situation sensible actuelle, il est clair que les marchandises qui ont des versions locales et celles qui font partie des objets de luxe et non-nécessaire, ne seront pas du tout autorisées à être importées”.
Hossein Modarres Khiabani a qualifié de “bonne” la situation des réserves de matières premières du pays avant de souligner : “Les entrepôts où les marchandises sont stockées sont pleins et il n’y a pas de problème pour répondre aux besoins de la population”.

Fodasun

You might also like