FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

La police iranienne présente au monde ses méthodes pour lutter contre le trafic de stupéfiants

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ce mardi 23 juin 2020, se tenait une cérémonie à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le trafic des stupéfiants qui s’est tenue à Téhéran, en présence d’Alexander Fedulov, le représentant de l’Office des Nations Unies contre les drogues et le Crime (ONUDC) en Iran.
“Nous attendons des Nations Unies d’aider l’Iran et de mobiliser les potentialités des États membres dans la lutte contre le trafic de drogues”, a déclaré le général de brigade Ghassem Rezaei, commandant-adjoint de la police iranienne.
“La police Iran a subi 3800 martyrs et 12,000 mutilés et blessés dans la lutte contre le trafic de drogues. Même l’ONU approuve le bilan réussi de l’Iran dans la lutte contre les stupéfiants” a ajouté le responsable.

Une frontière à protéger longue de plus de 2000km

“Le trafic de stupéfiants est un des moyens utilisés par les terroristes. Nous attendons des Nations Unies d’aider l’Iran et de mobiliser les potentialités des États membres dans la lutte contre le trafic de drogues. Les États membres ne peuvent pas abandonner l’Iran seul dans ce combat. Ils doivent accomplir leurs tâches”, a précisé le général de brigade Rezai.
“L’Iran protège ses frontières d’est de plus de 2,000 kilomètres contre les traficants de drogues. Une augmentation de 66% dans la découverte des stupéfiants dans les inspections frontalières montre l’efficacité des activités de la police iranienne. Juste au cours des 3 derniers mois plus de 260 bandes de trafic de drogues ont été démantelées par la police iranienne”.

Fodasun

You might also like