FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Nouvelles sanctions US, l’Iran dénonce “une forme de sadisme”

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les Etats-Unis, engagés dans leur politique dite de “pression maximale”, ont imposé de nouvelles sanctions à l’Iran ce jeudi 8 octobre 2020. Cette nouvelle salve de sanctions vise cette fois huit banques iraniennes.
Les mesures prévoient le gel des actifs aux États-Unis des entités figurant sur la “liste noire” de l’administration Trump et interdisent les Américains de faire affaire avec celles-ci, tout en prolongeant le champ des sanctions dites “secondaires” auxquelles s’exposent les tiers en cas d’échanges avec l’Iran – les banques étrangères risquent ainsi de perdre l’accès au marché et au système financier américains.
De son côté, Téhéran accuse Washington de mettre des entraves dans le chemin de l’Iran dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Coronavirus.

“Une forme de sadisme”

“Le régime américain veut faire sauter les voies qu’il nous reste pour payer pour de la nourriture et des médicaments”, a déclaré Mohammad Javad Zarif, le ministre iranien des Affaires étrangères, sur Twitter.
Selon l’ambassadeur d’Iran en poste à Paris, Bahram Ghasemi, les nouvelles mesures de sanction contre 18 banques iraniennes ne sont rien d’autre qu’une forme de “sadisme”.
“Dans un autre acte, le régime américain a placé 18 banques iraniennes sur sa liste de sanctions. D’une part, les États-Unis affirment que l’importation de médicaments et des produits alimentaires ne fait pas l’objet de sanctions, mais d’autre part, ils bloquent complètement les canaux disponibles en vue de réaliser des transactions financières pour importer ces articles. À présent, ce jeu sale des Américains devrait être connu par tout le monde”, a pour sa part réagi Kazem Gharibabadi, l’ambassadeur d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne.

L’Iran appelle une réaction des Européens

“L’Europe, si elle est sérieuse dans sa revendication sur la protection des droits de l’homme, a une lourde responsabilité, en termes de lutte contre les violations des droits de l’homme par les États-Unis, et en termes de respect de ses obligations dans le cadre du JCPOA.”, a ajouté ce diplomate iranien.

Fodasun

You might also like