FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

L’Iran veut miser sur le tourisme pour protéger le Mont Damavand

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Mont Damavand est le volcan inactif et le sommet le plus élevé du Moyen-Orient. Il est situé dans la chaîne de l’Elbourz, à 66 kilomètres au nord-est de Téhéran. Il est aujourd’hui menacé par l’utilisation faite des terres environnantes, et les activités minières, prévient l’activiste de l’environnement, Keikhosro Yazdani.
Yazdani a fait cette observation à l’occasion de la journée nationale du Mont Damavand. Ce jour, en l’occurrence le 4 juillet cette année, est célébré par les Zoroastriens d’Iran, au moment du Festival Tirgan, qui a lieu le 13e jour du mois de Tir, le 4e mois dans le calendrier iranien.
«  L’un des problèmes principaux pour protéger le site est manque de management intégré  », a-t-il indiqué à l’agence de presse ISNA.
La plupart des défis à relever pour cette région de l’Iran sont du domaine environnemental. «  Le Mont Davadand fait partie des sites nationaux et est même parmi les classé au titre du patrimoine mondial de l’UNESCO, cette organisation est également préoccupée par la conservation de ce patrimoine et est aussi responsable de la protection du site  », a précisé Keikhosro Yazdan.
De plus, évoquant les habitants des villes situées aux pieds du Mont Damavand qui ont également une part de responsabilité dans la préservation du site, il a aussi pointé le manque de coordination entre les différentes organisations autour du Mont, qui pourraient être susceptible de poser des problèmes.
L’environnement du Mont est vulnérable, jusqu’à une attitude de 4000m, alors que le site est protégé à partir de 4200m.
Il a également regretté, «  malheureusement, la plupart des activités humaines comme les activités minières, se font hélas en dessous de ce seuil  ».

Mieux protéger le site

Il a également expliqué que «  le ministère de l’Environnement est très conscient du fait qu’un niveau de seuil moins élevé devrait protéger le site beaucoup mieux et faire baisser les activités minières  ».
Il a prévenu également au sujet d’une utilisation mal maîtrisée des mines.
«  A la place des ces activités liées aux mines, les populations locales doivent être encouragées à développer l’emploi dans l’industrie du tourisme  », a-t-il suggéré.
Les organisations gouvernementales, non gouvernementales et le public doivent s’unir pour protéger le Mont Damavand  », a-t-il conclu.
Le Mont Damavand, a son sommet, culmine à 5628m. Ce volcan est inactif depuis l’ère quaternaire. Il est doté de multiples stations comme Ask et Larijan. Le pic de Damavand est entièrement couvert de neige tout au long de l’année. La faune et la flore y sont très riches puisque l’on compte 2000 espèces de plantes.

Fodasun

Source  : Tehran Times

You might also like