FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

A Téhéran, une start-up partage des vélos pour lutter contre la pollution

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Une start-up, basée sur le partage de vélos, a été officiellement lancée dans la capitale de l’Iran, Téhéran, ce mardi 28 août 2018. Les autorités espèrent que ce service va permettre de désengorger la circulation importante dans la capitale iranienne, mais aussi de lutter contre la pollution.
Le système, baptisé “BFDood” (littéralement: sans emission), a été développé sous l’autorité de la municipalité de Téhéran.
Pour utiliser le service, il suffit de télécharger une application sur son téléphone mobile, qui permet d’orienter l’utilisateur vers les sites ou les vélos sont disponibles.
Comme l’explique le journal iranien Hamshahri, le point le plus intéressant est que l’application est sans attache, c’est-à-dire que l’on peut trouver des vélos n’importe où en ville, les réserver via son téléphone, aller à votre destination, et les stationner où on veut.

Objectif: 100 000 vélos

Allen Petrossian, un des responsables de la Fédération des Sports pour Tous, a salué les efforts de la municipalité de Téhéran pour la promotion du vélo, une initiative qui ne peut être que positive pour la santé des habitants de Téhéran.
Mohsen Pour Seyyed Aqaei, directeur de l’office des transports et de la circulation de la ville de Téhéran a rappelé que cette initiative s’adressait bien évidemment aussi bien aux hommes qu’aux femmes.
Durant les premiers, c’est d’abord le sud et les quartiers populaires de la capitale qui seront équipés en priorité, avec déjà 5000 vélos. L’objectif est de parvenir rapidement à 100 000 vélos à disposition.

Fodasun

You might also like