FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

Des inondations meurtrières en Iran mais la population soudée

12

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Selon les services de secours iraniens, au moins 18 personnes sont mortes suite aux inondations sans précédents qui frappent 25 des 31 provinces iraniennes, d’après un bilan officiel communiqué sur Internet par les autorités iraniennes ce lundi 25 mars 2019.
Auparavant, un de leurs responsables, Pirhossein Koolivand, avait précisé à la TV d’Etat qu’au moins 11 personnes étaient décédées et 68 blessées dans la seule ville de Chiraz (sud) et qu’une autre avait perdu la vie à Sar-e Pol-e Zahab (province de Kermanshah, ouest).
Ces inondations touchent principalement dans l’ouest et le sud-ouest du pays, quelques jours seulement après les inondations qui ont frappé le 19 mars les provinces du Golestan et de Mazandaran, dans le nord-est du pays.
L’organisation de gestion des crises et le ministère de la Santé, en charge des hôpitaux, ont annulé tous les congés et sont en alerte maximale. Les gouverneurs provinciaux ont eu pour ordre de rester en poste.
Les pluies continueront de tomber jusqu’à mercredi, a prévenu l’organisation météorologique iranienne.

Mobilisation des forces armées et des citoyens

Par ailleurs, des Iraniens de tous le pays mais aussi depuis l’étranger ont rejoint le gouvernement et les forces armées dans le cadre d’une campagne nationale de secours visant à aider des milliers de compatriotes victimes d’inondations sans précédent dans deux provinces du nord de l’Iran.
Plus de 56 000 personnes ont été touchées dans diverses villes et zones rurales des provinces du Golestan et du Mazandaran à la suite des fortes pluies qui se sont abattues sur les deux provinces les 19 et 20 mars.

Lundi, les usagers iraniens des médias sociaux ont lancé une initiative en ligne utilisant le hashtag persan # رفیق_گلستان_باشیم (Soyons amis avec Golestan) en coordination avec la Fondation de secours Imam Khomeini (IKRF).
La campagne vise à collecter des fonds et à rassembler les produits de base nécessaires au démarrage des opérations de reconstruction des logements. Les bureaux de l’IKRF à travers le pays sont prêts à recevoir les articles d’aide et à les acheminer vers les zones inondées.

La Société iranienne du Croissant-Rouge, une organisation non gouvernementale (ONG), a lancé dimanche une campagne similaire.
Mohammad Baqeri, chef d’état-major des forces armées iraniennes, a déclaré samedi qu’il avait ordonné des efforts supplémentaires et coordonnés pour aider la campagne de secours.

Il a autorisé les commandants du corps des gardes de la révolution islamique (CGRI), de l’armée, de la police et du ministère de la Défense à utiliser les forces placées sous leur commandement pour fournir de manière coordonnée une assistance « complète et organisée » dans les zones touchées par les inondations.

Fodasun

You might also like