FODASUN
Foundation of Dialogue and Solidarity of united nations

21 avril, le jour où le monde célèbre Saadi, géant de la poésie persane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Considéré comme le plus grand écrivain iranien des 12ème et 13ème siècles, c’est la date du 21 avril qui a été désignée suite aux recherches et documents extraits de son oeuvre elle-même pour célébrer la naissance de Saadi. Géant de la poésie persane, son nom brille au même titre que l’épique Ferdowsi, de celui du roi des poètes mystiques, Mowlânâ, le théologien conteur d’amour, Nezâm ou encore celui de l’immense Hâfez.
Saadi fait partie de ces géants du monde perse dont la langue est d’une saveur unique, dont la plume est vivace. Un poète inimitable qui porta à son point de perfection un genre qu’il renouvela entièrement, celui de la poésie et de la prose moralisante, tout en s’illustrant sans concurrence dans le domaine de l’ode lyrique.
Auteur du Boustân (Le Verger), du Golestân (Le Jardin des Roses), mais aussi d’une ribambelle d’odes lyriques, d’élégies, de poèmes satiriques et de panégyriques, il s’est également illustré dans la prose comme on peut le voir dans le Golestân.
L’influence de la poésie de Saadi était telle qu’elle obtient immédiatement un succès phénoménal et qu’elle occupe désormais une place particulière dans la culture générale et surtout dans la langue persane par le biais des aphorismes qui parsèment ses contes et qui sont très souvent devenus des proverbes. Cette particularité fait très vite connaître cette poésie aux étrangers qui voyageaient en Iran et qui, à leur tour, exportent ce symbole éminent de la culture iranienne qui a également influencé tout un pan de la littérature étrangère.

Victor Hugo influencé par Saadi

Concernant les traductions occidentales des écrits de Saadi, la plus ancienne est celle d’André du Ryer qui publia des extraits du Golestân sous le titre de Gulistan ou l’Empire des Roses, en 1634, à Paris.
Victor Hugo a emprunté au Gulistân l’histoire d’un merle blanc. Bien d’autres auteurs français lui ont rendu hommage comme l’abbé Gaudin, Sémelet, Chabeaussière, Madame Roland, Eugène Manuel, la comtesse de Noailles, Maurice Barrès, les frères Tharaud, La Fontaine, Guillot de Saix et Aragon.
Ses messages faciles à comprendre fait de lui l’un des plus grands écrivains du monde:

« Les enfants d’Adam (les hommes) sont membres les uns des autres,
Si le destin inflige une souffrance à l’un des membres
Les autres aussi perdront l’aisance
O toi ! qui ne te soucie pas des souffrances des autres
Tu ne mérite pas le terme d’ « être humain »

Fodasun

You might also like